Fleurs Délicates

3.

Soins palliatifs et accompagnement

Les soins palliatifs ne sont pas réservés au stade terminal de la maladie et doivent aussi être proposés bien avant cette période, en particulier lors de l’annonce d’une maladie pouvant menacer gravement la vie.

Puis, au fur et à mesure que les traitements curatifs perdent leur efficacité, les traitements palliatifs pourront être prodigués au malade selon les schémas décrits plus haut où, à côté des thérapeutiques palliatives elles-mêmes, l’accompagnement représentera l’un des éléments essentiels de la prise en charge du malade.

ACCOMPAGNEMENT EN SOINS  PALLIATIFS

Que fait un accompagnant bénévole ?

  • Il s’engage à une présence de 4 heures consécutives, une fois par semaine, au domicile ou en institution, auprès d’un ou plusieurs malades qui lui sont désignés par le coordinateur de son équipe ou par un soignant.

  • Il s’engage à participer toutes les trois ou quatre semaines à un groupe de parole qui réunit son équipe autour du coordinateur et d’un psychologue.

  • Il est formé à l’écoute de l’autre et à l’attention à ses besoins psychologiques et spirituels. Il approfondit cette faculté, ainsi que la gestion des émotions, au cours de sessions de formation permanente organisées par son association.

  • Au domicile, il permet à la famille et aux proches de prendre du répit pendant 4 heures. Il est présent pour le malade autant que pour ses proches.

  • Il n’accomplit aucun geste technique. Mais quand il intervient au domicile, il peut être amené, puisque la famille est absente, à faire quelques gestes simples autorisés par l’infirmière soignante et demandés par la famille.